Sans même un adieu

mon avis: 
4
Sans même un adieu
Sans même un adieu
de Robert Goddard
traduit de l'anglais par Claude et Jean Demanuelli
Sonatine éditions
736 pages
22 euros
 
Ce thriller sentimental, mettant aux prises un architecte cherchant à disculper son ancienne maîtresse du meurtre de sa nièce, a toutes les caractéristiques du roman que vous ne pouvez pas lâcher et qui vous provoque un sentiment de manque quand vous l’avez terminé. Un voyage palpitant dans l’Angleterre du début du 20ème siècle, avec ses codes sociaux et ses non dits typiques de l’époque. Ca n’est pas de la grande littérature, certes, mais que c’est bon d’avoir ce sentiment d’urgence d’ouvrir un livre, pour son plus grand plaisir…

Parole d'Em.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Inscrivez vous à ma Newsletter