Les couleurs de l'incendie

mon avis: 
4
Les couleurs de l'incendie

Les couleurs de l'incendie
de Pierre Lemaître
chez Albin Michel 

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière. Le même jour, son fils, Paul, va se jeter sur le cerceuil de son grand-père bien-aimé. Madeleine va se retrouver peu à peu ruinée et déclassée de son milieu. Face à l'adversité des hommes, Madeleine va devoir apprendre à se battre pour survivre et reconstruire sa vie et celle de son fils. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe impuissante les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe et la plonger en pleine guerre.

Un formidable roman à lire pendant les vacances. Les personnages sont haut en couleurs et celui de Madeleine et de sa destinée dans un monde d'hommes dans les millieux de la presse et de la banque est impitoyable. 
Pierre Lemaître signe une magnifique fresque romanesque sur l'entre-deux-guerres, la crise des années 30 et le capitalisme jusqu'à l'invasion nazie.. A dévorer pour Pâques.. sans risque d'indigestion..

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Inscrivez vous à ma Newsletter