La désorientale

mon avis: 
4
La désorientale

La désorientale 
de Négar Djavadi
Editions Liana Levi
22 euros
352 pages

Kimiâ Sadr, a passé une enfance heureuse à Téhéran. La petite fille raconte son enfance au parfum de liberté à Téhéran pendant les années 70. Son arrière grand-père avait cinquante-deux épouses. Ses fils étaient numérotés de 1 à 6 en fonction de leur âge.  Lorsque Khomeyni arrive au pouvoir, du jour au lendemain, les petites filles doivent porter le voile et une tunique jusqu'au pieds. Son père, journaliste opposant au régime du Shah, les oblige à fuir le pays. Ils doivent traverser les montagnes du Kurdistan pour arriver en Turquie puis finalement en France. Kimiâ parle le français mais elle est confrontée à la méconnaissance du peuple perse. La jeune femme construit sa vie et découvre son homosexualité. C'est avec Ana qu'elle veut avoir un enfant. 

Un formidable premier roman sur l'exil, l'Iran et l'homosexualité.
A lire absolument pour mieux connaître ce pays fascinant.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Inscrivez vous à ma Newsletter